• Dans les rizières familiales

    Ce matin  direction les rizières familiales, c'est à deux kilomètres du village en bordure d'une bambouseraie appartenant aussi aux parents d'Imm. Les rizières couvrent plus de 25 raïs (1 raï = 1.600 mètres carrés, 25 raïs = 4 hectares)

    Vue sur les rizières Pas si vite Maman Belle Maman et ses deux filles Une nature généreuse

    Le riz n'est pas encore en fleur et donc pas encore prêt à être récolté. Néanmoins les rizières permettent des activités annexes car les eaux qui drainent ces lieux lors de la saison des pluies sont riches en petits poissons, crabes et crevettes. On pose donc des petits nasses dans les lieux stratégiques afin de profiter de cette manne.

    En route vers les nasses Le seau pour les captures Un massif de bananiers Le tri des prises

    Mes beaux parents ont aussi creuser un klong il y a quelques années, un grand trou qui s'est rempli lors des saisons des pluies. Cela sert de réserve d'eau pour les rizières en cas de faible pluviométrie mais aussi de bassin où l'on installe des milliers d'alevins qui grandiront tranquillement en attendant d'être capturés et consommés. 

    Le klong dans les rizières Future friture de poissons et crevettes Un jeune poisson chat capturé dans une nasse On relache le jeune poisson chat dans le klong familial 


    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    CADER
    Samedi 1er Décembre 2012 à 07:01

    Superbe endroit que j'aimerais bien connaître. Magie des rizières, couleur du riz en croissance, débauche de verts, harmonie en tous points. Magnifique.

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    Samedi 1er Décembre 2012 à 07:46

    Bientôt tu vivras à côté d'une rizière et tu pourras apprécier le charme de ces étendues changeantes au quotidien. 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :